Comment décrypter les étiquettes de vos produits cosmétiques ?

Si vous aussi vous avez l’impression que déchiffrer un hiéroglyphe est plus facile que comprendre la composition de votre crème de jour ? Pas de panique, voici un petit guide pour décrypter les étiquettes de vos produits de beauté préférés.

chapitre6-loupe

Quelques principes à savoir :

Tout d’abord la liste des ingrédients, appelé liste INCI  (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients), est éditée par ordre décroissant en fonction de la concentration des ingrédients. En bref Le 1er ingrédient est le plus présent dans le produit, c’est d’ailleurs bien souvent l’eau. Les premiers ingrédients (4 à 8 premiers nommés) forment la base du produit et de la quantité confère la qualité.

Autres choses à retenir : les plantes sont indiquées en latin, les produits chimiques en anglais, les ingrédients parfumés sont regroupés sous le nom de « parfum » ou « fragrance », les colorants sont désignés par un Colour Index, qui s’écrit CI suivit d’un nombre à 5 chiffres et les allergènes (contenus dans les substances parfumantes) se trouvent en fin de liste sous le nom de linalool, coumarin, limonène, citronellol, geraniol (26 au total) etc…

Pour déchiffrer la plupart des autres substances, notamment les substances décriées, il suffit de lire à travers les mots. Voici quelques substances qui ne font pas l’unanimité…

– LES SILICONES: Sa forme la plus courante est le Dimethicone, mais il se cache aussi sous tous les autres noms scientifiques se terminant par –Cone ou –One ou même –Xane

– LES PEG : présent sur l’étiquette avec le mot PEG ou PPG suivi d’un chiffre, ou bien polyethylèneglycol et sous les noms ressemblants (propylène…).

– LES PARABENS : Leurs noms se finissent par « paraben » (ex: methylparaben), ils se cachent quelques fois derrières les mots en « zoate » (ex: parahydroxybenzoate de propyl).

– LA PARAFFINE ET LES HUILES MINERALES: On peut les reconnaître sous la forme de ISOparaffin, tout ce qui ressemble à paraffinum, et les mineral oils.

– Le SLS: On le reconnait sous le tendre nom de Lauryl sulfate de sodium, mais aussi sous l’acronyme ALS.

-LES PHTALATES: Une seule est encore autorisée en Europe : le diethyl phthalate.

-LES SELS D’ALUMINIUM: présent dans les déodorant anti-transpirant sous le nom d’aluminium chlorohydrate et ses dérivés.

Pour les autres noms barbares que vous ne reconnaitriez pas, même avec ce petit guide, faites un tour sur les site le flacon.free.fr ou bien observatoiredescosmetiques.com

Maintenant que vous savez, vous avez le pouvoir de choisir en pleine conscience. Intéressez vous aux pourcentages et inutile de vous bloquer complètement par rapport à certains ingrédients.

Search this website